full screen background image

Simla Kistnen admet que certaines informations étaient fausses dans son affidavit

L’avocat de Yogida Sawmynaden a contre-interrogé la veuve de Soopramanien Kistnen en cour de district de Port-Louis ce mercredi 21 février. Dans un premier temps, Simla Kistnen affirme qu’elle n’a jamais eu une conversation avec Yogida. Confrontée à des questions, elle a fini par avouer qu’elle avait déjà rencontre l’ex-ministre du Commerce en janvier 2013 lorsque ce dernier souhaitaient aider le couple à prendre un emplacement à Port-Louis pour vendre des fast-food. « Mo ti zis truv li la bas kan mo ti ale signe papier. Mais pas finne koze grand zafer… », répond Simla Kistnen.

De plus, le 15 juillet 2020, feu Soopramanien Kistnen avait déserté le toit familial après que des personnes venaient réclamer leur argent à cet ex-contracteur. « Li finne kit lakaz li finne aller akoz ban dimun finne vine rode zot cash lakaz », lance Simla. Toutefois, à une question de Raouf Gulbul, la veuve de Kaya a aussi affirmé que Yogida Sawmynaden l’avait appelé le même jour que son époux avait quitté la maison. « Li dire ki ena ene madame Sam ti pe rode li sa zour là.. Kot li eter ? », ajoute-elle en cour.

L’avocat de Yogida Sawmynaden a aussi présenté une copie d’un intimize bill de Mauritius Telecom demontrant que l’ex-ministre des Commerces avait appelé à plusieurs reprises le 15 juillet pour demander si Soopramanien Kistnen a été retrouvé. « Mo pas finne koze ek li apres ca mais mo penser li ti koze ek mo neuveu Nishay », répond Simla en cour.

En faisant référence à un affidavit que Simla Kistnen a juré en cour de district, Me Gulbul l’interroge concernant la date à laquelle elle avait appris son poste de ‘Constituency Clerk’. Cette dernier affirme que c’était après le déces de son epoux. Mais, toutefois, elle a avait ressortir dans cet affidavit juré que c’était en juillet 2020 que son époux et elles étaient choqués après avoir appris cette informations. « Mo pas finne dire sa cumsa. Li fausse », ajoute Simla Kistnen.

Le contre interrogatoire de Simla Kistnen se poursuivra vendredi le 23 février.




mp3 database movie database pdf database