full screen background image

20 ans de Facebook : comment le réseau social a changé nos vies ?

Vu comme vieillissant, mais toujours omniprésent avec ses plus de 2 milliards d’utilisateurs actifs dans le monde, Facebook a, en 20 ans d’existence, profondément modifié notre façon d’échanger.

Le célèbre F majuscule blanc sur fond bleu à 20 ans. Un jeune âge pour n’importe qui, mais qui pèse lourd pour un réseau social dont l’image s’est écornée au fil du temps. Son créateur et PDG du groupe Meta (Facebook, Instagram, WhatsApp), Mark Zuckerberg, s’est retrouvé plusieurs fois devant le Congrès américain pour répondre d’accusations d’ingérences russes sur son réseau ou, plus récemment, sur les risques de cyberharcèlement sur les utilisateurs plus jeunes.

Pourtant, Facebook continue d’afficher plus de deux milliards d’utilisateurs actifs, témoin insolent d’une réussite qui peut rendre envieux son principal rival X (ex-Twitter), propriété d’Elon Musk.

Lancé le 4 février 2004 sur le campus de Harvard, Facebook est depuis longtemps sorti du cadre de la prestigieuse université américaine. Si certaines personnes comptent des milliers d’amis qui suivent leur profil, commentent ou « like » leurs publications, la moyenne des utilisateurs se situe à un peu plus de 300. Le réseau social permet de garder le lien avec la famille, des proches ou aussi retrouver d’anciennes connaissances perdues de vue au fil des ans.Facebook est devenu aussi un véritable distributeur de dopamine au cerveau humain. Recevoir plusieurs « likes » sur une photo, des commentaires positifs ou avoir plus d’amis virtuels que son voisin de classe, le réseau social est souvent une course à la popularité et au narcissisme. Face à la dernière photo de vacances de ce cousin parti sur une île paradisiaque, il est tentant de renvoyer la pareille quelques mois plus tard au bord d’une piste de ski.

« Les photos servent moins à se souvenir d’un moment qu’à montrer la réalité de cet instant aux autres. […] “Regardez comme nous nous amusons ! Ça a l’air bien, non ? S’il vous plaît, validez mon activité, et je validerai la vôtre” », soulignait un article du Guardian.




mp3 database movie database pdf database